UNE NOUVELLE GOUVERNANCE RESPECTUEUSE DES CLUBS

  •  Proposer une modification des statuts pour qu’en cas de rejet du rapport financier par l’assemblée générale et jusqu’à convocation d’une nouvelle assemblée ne soient autorisées que les dépenses courantes de fonctionnement de la Ligue Île-de-France des Échecs
  • Proposer une modification des statuts pour qu’en cas de rejet du rapport moral lors de deux assemblées générales consécutives soit mis automatiquement fin au mandat du comité directeur
  • Proposer une modification des statuts pour limiter à deux le nombre de mandats de président
  • Proposer une modification des statuts pour permettre la tenue des assemblées générales en présentiel comme en distanciel afin d’assurer la régularité de l’exercice démocratique
  • Renseigner sur le site internet de la Ligue Île-de-France des Échecs le calendrier prévisionnel des convocations des organes statutaires (bureau, comité directeur, assemblée générale et commissions statutaires) et systématiquement mettre en ligne dans un laps de temps raisonnable les comptes-rendus des différentes réunions
  • Mettre en accès libre sur le site internet de la Ligue Île-de-France, dans un souci de transparence, les rapports financiers des saisons précédentes et le budget prévisionnel de la saison en cours
  • Créer pour chaque club, sur le site internet de la Ligue Île-de-France des Échecs, une zone dédiée avec historique des échanges entre le club et la ligue et statut associé à chaque requête (lu / en cours de traitement / traité)
  • Répondre dans des délais raisonnables et avec courtoisie à l’ensemble des questions posées par les clubs franciliens et leurs adhérents
  • Réaliser une évaluation précise des besoins en secrétariat et présence au siège de la Ligue Île-de-France des Échecs afin de trouver des solutions pour remédier au départ à la retraite sans remplacement de l’ancienne secrétaire
  • Préserver le poste de l’actuel unique salarié de la Ligue Île-de-France des Échecs afin de ne pas faire subir aux clubs une nouvelle dégradation des services qui leurs sont dus.
  • Clarifier les rôles et tâches assignés au salarié de la Ligue Île-de-France
  • Mettre en place, dans un souci de transparence et d’optimisation, une comptabilité analytique afin d’appréhender plus finement, par événement, les dépenses et les recettes et ainsi mieux orienter les ambitions et définir les objectifs de la politique de la Ligue

LA DÉCENTRALISATION

  • Clarifier conjointement avec la Fédération Française des Échecs et les comités départementaux le rôle de chacun dans leurs périmètres respectifs, travailler à la mise en place de conventions pour établir précisément les articulations entre les actions des différents organes
  • Rétablir le lien avec les comités départementaux en organisant des réunions périodiques entre les représentants de la Ligue et des comités pour travailler à des axes de développement conjoints et coordonner les actions pour atteindre les objectifs qui auront été définis ensemble
  • Sur invitation des comités départementaux et à seule fin de permettre une meilleure circulation de l’information, assurer la présence d’un représentant de la Ligue lors des assemblées générales des comités
  • Garantir la présence d’au moins un représentant de chaque département dans les commissions technique et Jeunes
  • Proposer une modification des statuts pour porter le nombre de membres du comité directeur de la Ligue Île-de-France des Échecs à 16 membres (contre 10 actuellement) afin de permettre une meilleure représentativité des différents départements de notre région
  • Demander aux comités départementaux de désigner un Directeur Départemental de l’Arbitrage (DDA), interlocuteur privilégié du Directeur Régional de l’Arbitrage (DRA), afin de mieux articuler les actions des organes déconcentrés, garantir la cohérence de l’offre globale de stages d’arbitrage sur la région et organiser la diffusion des informations jusqu’aux clubs et aux joueurs arbitres ou candidats arbitres
  • Sitôt l’achèvement du scrutin, lancer un appel à candidature résolument ouvert à tous les licenciés des clubs franciliens pour former l’ensemble des commissions nécessaires au fonctionnement de la Ligue Île-de-France des Échecs

LES ACTIVITÉS

  • Revaloriser les Festivals Jeunes Île-de-France et Trophées Jeunes Île-de-France par élévation des dotations en prix des classements généraux sur l’ensemble des étapes pour retrouver des chiffres de fréquentation dignes des saisons passées
  • Mettre en place un barème public d’attribution des étapes des Festivals Jeunes Île-de-France et Trophées Jeunes Île-de-France pour susciter les candidatures (actuellement insuffisantes en nombre) et garantir des perspectives de reconduction des organisations qualitativement satisfaisantes
  • Remplacer la location du matériel de la Ligue par un système de prêt gratuit avec caution pour permettre aux clubs l’organisation de manifestations d’un calibre excédant leur capacité matérielle propre
  • Améliorer les conditions d’accueil du Championnat d’Île-de-France des Jeunes (avec notamment étude sur la possibilité d’un changement de lieu à compter de la saison 2022/2023, interrogation sur le maintien de la manifestation sur un lieu unique et parisien, réflexion sur l’opportunité d’une contraction sur trois jours pour les catégories U08 et U10 au lieu de cinq actuellement)
  • Mise en place d’un groupe de travail afin de repenser l’organisation des Critériums pour améliorer la proximité géographique lors des phases de poule, clarifier les contraintes de composition des équipes et encourager la participation
  • Mettre en place des appels à candidature pour l’organisation des phases finales des Critériums pour organiser une rotation géographique sur l’ensemble du territoire régional et impliquer un maximum de clubs
  • Diminuer les droits d’inscription des Critériums/Omniums Petits Pions pour favoriser la participation d’un maximum de jeunes débutants
  • Analyser objectivement le format et la rentabilité du championnat de Paris en mettant en place un groupe de travail chargé de réfléchir à une nouvelle formule plus attractive et médiatique
  • Promouvoir auprès des médias d’Île-de-France la vitalité échiquéenne de la région : organiser des rencontres de l’élite francilienne avec les rédactions des médias grand public, faire la publicité de notre discipline auprès des médias « parents et famille », …
  • Apporter un soutien logistique et, si possible, financier aux événements à forte visibilité organisés par les clubs et comités comme des tournois à norme pour nos jeunes espoirs franciliens
  • Repenser la politique de haut niveau jeunes de la Ligue Île-de-France en réinterrogeant l’opportunité de se maintenir dans Chessmates International (coûteux et concernant très peu de jeunes) et en privilégiant plutôt d’autres formes d’assistance (mise à disposition d’entraîneurs dans certains tournois par exemple)

LES SCOLAIRES

  • Reconstruire et structurer le réseau des correspondants scolaires académiques et départementaux
  • Centraliser et diffuser les partages d’expériences des clubs et comités en avance sur ce chantier des scolaires
  • Organiser des réunions de travail entre la commission scolaire et les correspondants scolaires académiques et départementaux pour construire une stratégie cohérente au niveau de la région et des départements
  • Travailler à la signature d’une convention entre la Ligue Île-de-France des Échecs et les Rectorats des Académies de Créteil, Versailles et Paris pour faciliter la mise en place d’actions locales à l’initiative des clubs
  • Constituer un dossier de mise en valeur de notre discipline à destination des Conseillers Pédagogiques pour susciter l’intégration des échecs dans les plans de formation des enseignants et créer pour les clubs des points d’entrée dans les écoles sur le temps scolaire
  • Garantir un support logistique à l’organisation des phases scolaires académiques et œuvrer à ce qu’elles constituent des événements véritablement valorisants pour les organisateurs, les clubs, les établissements scolaires et les enfants
  • Mettre en place des rencontres scolaires sur des plateformes de jeu en ligne à destination du plus grand nombre d’écoliers (comme cela a été fait avec succès cette année par la FFE)

LA MIXITÉ

  • Remettre annuellement une distinction aux clubs développant le plus la mixité en leur sein (sur la base de critères connus, objectifs et mesurables)
  • Pérenniser la mixité des championnats d’Île-de-France Jeunes pour offrir à tous les mêmes conditions de progression
  • Accompagner les clubs mettant en place des cours d’initiation aux joueuses adultes (en présentiel et en distanciel) en particulier par la création de tournois en ligne dédiés aux débutants
  • Encourager financièrement les joueuses à participer au championnat de France Jeunes mixte en concertation avec la Fédération Française des Échecs pour éviter tout préjudice lié à leur non-participation au championnat de France Jeunes féminin dans le cadre des sélections en équipe de France Jeunes pour les compétitions internationales
  • Dans le cadre de la proposition de modification des statuts pour porter le nombre de membres du comité directeur de la Ligue Île-de-France des Échecs à 16 membres, prévoir au moins 4 représentants pour chaque sexe et obligation de parité totale si la proportion de licenciés de chaque sexe est au moins égale à 25%
  • Inciter les licenciées à s’engager dans les différents corps cadres de notre discipline en prenant en charge leurs droits d’inscription aux stages d’arbitrage, d’initiateur, d’animateur ou d’entraîneur organisés directement par la Ligue Île-de-France ou en partenariat avec les comités départementaux franciliens

LA COMMUNICATION

  • Refondre intégralement le site internet de la Ligue Île-de-France des Échecs d’ici la fin de la saison 2021/2022 pour intégrer des outils modernes (mise à niveau technique), faciliter l’accès à l’information (amélioration de l’expérience utilisateur) et constituer un vecteur présentable et efficace de communication des actions des clubs
  • Redynamiser la présence de la Ligue sur les réseaux sociaux pour gagner en visibilité
  • Envoyer aux clubs sur une base trimestrielle une newsletter reprenant les dernières actions réalisées par la Ligue, celles en cours et à venir agrémentée par le calendrier des prochains tournois de la Région
  • Présenter sur le site internet de la Ligue Île-de-France des Échecs l’avancée de la réalisation de notre programme
  • Proposer aux clubs une boîte à idées pour nous faire remonter leurs soucis ou propositions et s’engager à étudier chaque idée proposée
  • Tenir trois visioconférences par saison ouvertes à tous les licenciés pour rendre compte de nos réalisations et entendre les demandes et attentes des clubs
  • Mettre en ligne sur le site internet de la Ligue Île-de-France des Échecs une carte interactive recensant tous les clubs de la région avec campagne de médiatisation auprès des publics externes (« Où jouer aux échecs près de chez vous ? »)

LE DÉVELOPPEMENT NUMÉRIQUE

  • Mettre en valeur les initiatives mises en place par les clubs dans le domaine numérique au cours de l’année passée pour partager les expériences positives et inspirer les clubs moins avancés dans ce domaine
  • Faire un bilan de la maturité numérique de chaque club, rencontrer chacun d’eux, évaluer leurs besoins, proposer des formations et une assistance à la mise en place d’un outil CRM type Asso connect, HelloAsso aux clubs le souhaitant. Organiser un suivi dans le temps et une évaluation.

LES RELATIONS AVEC LES ORGANISMES PUBLICS

  • Renforcer les liens avec les organismes publiques (Agence Nationale du Sport, Conseil régional, municipalités, …) pour mieux faire connaître les actions de la Ligue, mener des rencontres régulières avec les représentants de ces organismes et les inviter aux événements importants de la Ligue
  • Élaborer des projets en association avec les autorités locales (région, mairies, …) pour le développement des échecs et mettre en place des actions sur le long terme (développement des scolaires, handicap…), en particulier refaire du championnat de Paris un projet à part entière doté d’un budget dédié.
  • Être systématiquement présent aux côtés des clubs le souhaitant pour rencontrer les représentants publics locaux (par exemple, pour la mise en place des projets locaux, demandes de soutiens logistiques, financiers, …) et pour les accompagner dans la constitution de leurs dossiers de financement (présentation des types de financement, template des dossiers…)
  • Mettre à disposition une « boîte à outils », en complément des outils fournis par la FFE, et apporter un support pour la création de club, promouvoir ces possibilités d’aide tant auprès des joueurs désireux de lancer leur propre club qu’auprès des mairies des communes pour relais aux personnes intéressées
  • Désigner un responsable en charge de la recherche de partenaires ou sponsors

LA FORMATION

  • En partenariat avec les comités départementaux franciliens pour garantir une juste répartition sur l’ensemble du territoire régional, augmenter le nombre de formations d’initiateur et d’animateur afin d’abonder en moyens humains les interventions en milieu scolaire
  • En partenariat avec les comités départementaux franciliens pour garantir une juste répartition sur l’ensemble du territoire régional, augmenter le nombre de formations d’arbitre, d’animateur et d’entraîneur afin de soutenir le développement des clubs
  • Organiser un stage d’arbitre FIDE ouvert en priorité aux arbitres licenciés dans un club d’Île-de-France
  • Monter un séminaire annuel d’échanges entre initiateurs, animateurs et entraîneurs d’Île-de-France pour partager les expériences, imaginer de nouvelles pratiques et échanger sur les difficultés rencontrées sur le terrain
  • Valoriser les métiers de la filière échecs auprès des pratiquants et des partenaires institutionnels