Entretien avec Olivier Fontaine, Président de M Echecs (75)

 

Présentez-vous en quelques mots

 

Je suis joueur d’échecs amateur, papa de jumeaux (11 ans x 2) qui jouent également aux échecs, et président de M Échecs depuis 2013.

 

 

Parlez-nous de votre club

 

M Échecs est un club d’échecs affilié FFE, situé dans les 4ème et 11ème arrondissement de Paris, club amateur, convivial et familial, et adossé à deux écoles : l’École Massillon (Paris 4) et l’École Schola Nova (Paris 11). Nous avons une centaine d’adhérents de tous les âges (dont 80% de jeunes) et une très bonne équipe d’entraîneurs parmi lesquels le GMI Jean-Luc Chabanon et les maîtres FIDE Bertrand Valuet et Alban Delorme. Le club évolue en Nationales 4 et 5, en brassant dans les équipes jeunes et adultes souhaitant faire de la compétition.

 

Comment avez-vous géré la crise sanitaire ?

 

Nous avons été l’un des premiers club de France à annuler un tournoi à cause de la crise Covid (fin février 2020), notre Rapide homologué qui rencontrait un fort succès chaque 1er lundi du mois. Nous avons depuis basculé sur internet (Rapide sur Lichess chaque dimanche à 18h). Le club a suivi les différentes périodes de fermeture sans trop de soucis, nous avons assez facilement basculé sur du online – fort heureusement les cours jeunes ont pu se poursuivre en présentiel lorsque les écoles n’étaient pas fermées (nos activités adultes ont, elles, beaucoup plus souffert). Nous espérons reprendre nos activités début juin, il y a un fort engouement autour du jeu d’échecs et beaucoup de joueurs souhaitent retrouver des sensations sur un vrai échiquier en complément du online.

 

Qu’est-ce qui a manqué au niveau de la Région durant ces dernières années ?

 

De la Collégialité ! Les décisions étaient prises par un ou deux personnes. L’équipe dirigeante actuelle, ces dernières années, était systématiquement en minorité à chaque AG et s’est maintenue en dépit de toute éthique démocratique.

 

 

Quels sont vos trois vœux pour la Région pour les prochaines années sur le plan échiquéen ?

 

Tout d’abord, en finir avec le gymnase Louis Lumière (qualifs IDF Jeunes) – très vétuste, pourquoi pas avec deux lieux (dates ou horaires décalés) plus petits mais plus confortables. Renouer avec un beau Championnat de Paris qui retrouve tout son prestige (cf. organisations début des années 2000).

 

Ensuite, privilégier une sélection des meilleurs jeunes sur des critères sportifs objectifs, les mêmes pour tous, quelque soit le club et le département d’origine et en informant automatiquement le président du club d’origine.

 

Il nous faut également plus de transparence dans les Finances de la Ligue IDF et le respect des décisions fédérales : à savoir le reversement automatique et sans condition de la part départementale des licences de la FFE aux Comités départementaux (et du coup, un travail collaboratif Départements / Région pour le développement des échecs sur le territoire francilien).

 

Enfin, et pour finir, il faut réformer et simplifier les Critériums avec toujours des équipes de 4 joueurs par niveau mais avec des tranches élo de 200 pts (Roi <=2199, Dame <= 1999, Tour <= 1799, Cavalier <=1599 etc.) sans critère sur la somme des points élo (les règles actuelles sont trop compliquées pour les capitaines) le élo des 4 joueurs devant être inférieurs à la barre maximum. On prendrait ainsi à chaque ronde le élo en cours, mais si un joueur a franchi un palier en cours de saison, il aurait quand même le droit de jouer s’il avait été aligné à une ronde précédente.