Entretien avec Isabelle Mounier-Emeury, Présidente de l’Échiquier de la Butte (75)

 

Parlez-nous de votre club d’échecs.

 

L’Échiquier de la Butte est le club d’échecs du XVIIIe arrondissement de Paris, hébergé dans les locaux de Championnet Loisirs situé au 16, rue Georgette Agutte, 75018 Paris.

Nous résumons la philosophie du club en trois mots : formation, passion et convivialité.

Formation, parce que notre formule est basée sur des cours d’échecs que nous donne notre professeur Alain Viot le lundi soir et qui nous fait progresser chaque année. Alain donne des cours d’échecs depuis plusieurs décennies et depuis plus de vingt ans au club !

Passion, bien sûr, qui nous réunit dans l’univers infini du jeu d’échecs. Quel que soit notre niveau nous avons tous plaisir à jouer ensemble parce que nous partageons la même passion !

Convivialité, parce que nous pensons que rien ne vaut un bon moment passé ensemble et les émotions ressenties autour des soixante-quatre cases.

Chaque saison, nous organisons un tournoi interne qui permet aux joueurs des différents niveaux de se rencontrer, une simultanée avec un grand-maître, et régulièrement des tournois autour d’un petit buffet !

Nous avons aujourd’hui un club viable financièrement puisque nous avons plus de 40 adhérents adultes.

Il n’y a pas de « star » dans notre club et pas non plus de très forts joueurs (le Elo le plus élevé est d’environ 2000). Cela n’empêche pas d’avoir une volonté de progresser et de faire de la compétition !

Coté compétitions, nous avons 2 équipes en Nationale IV ainsi que 4 équipes en critérium (de Pion à Fou). Nous avons également fait la Coupe de la Parité, la Loubatière.

Notre club est un petit club, sans salariés, uniquement doté de bonnes volontés ! C’est la raison pour laquelle nous cultivons une certaine indépendance dans notre fonctionnement.

 

Comment avez-vous géré la crise sanitaire ?

 

Depuis le début de la crise sanitaire les cours se sont déroulés en distanciel sur Skype. Les tournois de blitz internes permettent de garder un lien entre nous et conserver ainsi la vie sociale du club ! Nous avons accueilli cette année 2 grand-maîtres (Matthieu et Deimanté Cornette) avec une simultanée. En temps normal, nous invitons en effet une fois par an un grand-maître pour un cours et une simultanée.

 

Qu’a-t-il manqué au niveau de la région Île-de-France durant ces dernières années ?

 

Comme indiqué précédemment, nous voulons être autonomes, nous n’avons pas sollicité d’aide de la part de la Ligue… nous n’avons aucun ascenseur à renvoyer !

 

Quels sont vos trois vœux pour la région pour les prochaines années sur le plan échiquéen ?


Un seul vœu : que les réunions annuelles ne soient plus une parodie de démocratie comme avec l’équipe précédente !