Entretien avec Guy Bellaïche, Président du club de Villepinte (93)

 

Présentez-vous en quelques mots

 

Je suis joueur d’échecs amateur depuis l’âge de 8 ans. J’ai fait dans ma jeunesse les Championnats de Ligue IDF avant de me consacrer exclusivement à mes études de Médecine. C’est quand mon fils a eu l’âge de 6 ans et après mon installation sur la ville de Villepinte que j’ai rejoué aux échecs. Je suis devenu président du Club de Villepinte à un moment très difficile où le club ne comportait que 8 licenciés.

 

Parlez-nous de votre club

 

Le Club a monté les échelons, grâce à la formation locale au Club, dans les écoles et les collèges. Nous sommes montés en quelques années de la Nationale 4 jusqu’au Top Jeunes, où nous avons pris la troisième place la saison la plus faste. Nous sommes désormais en Nationale 2 Jeunes.

Pendant ce temps là, notre Club a aussi gravi les échelons en compétition féminine (Top 12 puis Nationale 1) avec comme principal échiquier ma fille Élise qui a été 3 fois sur le podium au Championnat d’Europe et qui est qualifiée pour le Championnat de France féminin individuel.

En compétition mixte, nous sommes actuellement en Nationale 2. Nous espérons pouvoir redonner des cours dans les écoles et les collèges afin de permettre de redécouvrir les talents de demain.

 

 

 

Comment avez-vous géré la crise sanitaire ?

 

Nous avons connu deux saisons difficiles, une saison où le championnat s’est arrêté alors que nous pouvions espérer monter en nationale 1 puis une saison blanche tant sur le plan sportif que sur le plan des cours où nous avons seulement poursuivi les cours individuels sur internet et quelques cours en groupe via Zoom.

 

Qu’est-ce qui a manqué au niveau de la Région durant ces dernières années ?

 

Une véritable équipe avec des propositions non unilatérales venant d’une seule personne.

Des subventions dévolues au département subtilisées par le Président de la Ligue IDF.

 

Quels sont vos trois vœux pour la Région pour les prochaines années sur le plan échiquéen ?

 

  • Une équipe dirigeante avec des échanges entre cette équipe et les départements et les Clubs.
  • Une restructuration des compétitions individuelles avec un retour du Championnat de Ligue dans les Clubs.
  • Une restructuration des compétitions par équipe ligue avec plus de place au jeu.